le jardin
Scène 1
Bonjour Aglaé.
Baudoin ! Par où êtes-vous passé ?
Par derrière... Je vous apporte tous les papiers. Vous n'êtes pas trop triste ?
J'essaye d'être gaie. C'est une nouvelle histoire qui commence. Dès que l'acte de vente sera signé nous partons.
Oh si vite.
Il le faut bien, ma soeur nous attend et Isadora est si pressée d'aller vivre au bord de la mer. Plus rien ne me retient ici.
C'est bien dommage de vous voir partir si peu de temps après nos retrouvailles.
Oui dix ans ont passé et pourtant vous n'avez pas changé. Vous nous rendrez bien une petite visite en Bretagne ?
Avec plaisir... Avant que M. Demonges n'arrive j'aurais aimé vous dire à quel point..
Isadora entre en courant avec une bouée à la taille et un masque tuba sur la tête.

Ca y est maman !! J'ai fini mes bagages !
C'est bien ma chérie, viens dire bonjour.
Bonjour Monsieur. Oh j'ai si hâte de voir la mer, quand est-ce qu'on part ?
Bientôt mon coeur. Maintenant va dire au revoir à la maison et enlève cet accoutrement.
Salut maison !!
Elle est gaie comme un pinson.
Non comme un poisson !!
Isadora s'enfuit dans le jardin en rigolant.

A son âge on n'est pas encore sentimental, c'est en vieillissant qu'on s'attache.
Oui sans doute...
Je veux dire par là qu'à nos âges on se rend mieux compte de ce qui est important, de nos désirs profonds et de...
On sonne à la porte

Ah ce doit être M. Demonges. Je vais ouvrir.
J'y vais !!!
Il est en avance...

Scène précédente Scène suivante