Scène 2

Ah mais non c'est Margotte notre charmante voisine. Entrez que je vous présente Baudoin, notaire et ami de la famille.
Bonjour Monsieur.
Mademoiselle.
Aglaé, je venais vous saluer et me recueillir un moment dans ces lieux où j'ai vécu les plus doux moments de ma triste vie.
Bien sur, je vous en prie... Faites un tour si le coeur vous en dit.
Oui merci.
Elle s'en va dans le jardin

La pauvre elle ne s'en remettra donc jamais.
De quoi donc ?
Du béguin qui lui as pris pour Archibald, mon fils aîné, voilà bientôt dix ans.
Dix ans !!
Oui dix ans qu'elle se morfond, dix ans que le temps s'est arrêté pour elle.
Eh bien ça c'est de l'amour.
Pensez vous ! C'est plutôt le goût du malheur. Mon fils était gentil avec elle, à chaque pamoison il était là pour la soutenir, mais il n'en était pas amoureux. Ca aurait du en rester là mais ils se croisaient chaque jour et elle n'arrivait pas à l'oublier. Et toujours elle s'évanouissait pour attirer son attention. On a cru que les choses changeraient avec le départ d'Archibald mais elle n'en démordait pas. Je suis sûre qu'elle ne l'aime plus depuis longtemps, elle ne s'en rend pas compte voilà tout.
Pauvre fille... Pourtant ne croyez vous pas qu'on puisse durant dix ans aimer d'un amour vrai bien que non partagé ?
Oh mais c'est de l'entêtement ! Quand on n'est pas aimé en retour il faut savoir se faire une raison, oublier, se prendre en main enfin !
Mais si on aime secrètement quelqu'un, ne pensez-vous pas qu'au contraire les sentiments s'affermissent avec le temps ?
Margotte n'a pas fait de secrets bien longtemps, elle s'est tout de suite déclarée. En cela je lui donne raison. Si l'on aime vraiment je ne conçois pas qu'on puisse attendre dix années pour le faire savoir. A quoi bon être aimé si on l'ignore tout à fait.
Oh alors si j'osais je vous dirais que..
Oui quoi donc ?
Eh bien oui ! Je vous dirais que...
Quelqu'un sonne de nouveau à la porte, volée de coups de sonnette

J'y vais ! (on entend la porte s'ouvrir) Oh Archibald !!
Archibald ici !!

Scène précédente Scène suivante